Accélérer la bonne impression
04 77 74 26 26
ACCUEIL | Lexique, lettre P

P

Page : Une seule des faces du feuillet (le recto ou le verso).

Pagination : Suite des numéros de pages d’un ouvrage imprimé. Synonyme de foliotage.

Panse : Trait ovale qui renferme le contrepoinçon, comme dans le b, le p ou le O.

Pantone (PMS/ Pantone Matching System) : Système de composition des couleurs directes. Référence internationale reconnue par tous les fabricants d’encre et intervenants de la chaîne graphique.

PAO : Publication Assistée par Ordinateur. Processus informatisé de mise en page ou de création de maquette.

Papier (ou carton) apprêté : Papier ou carton traités mécaniquement sur la machine à papier, afin d’améliorer le lissé et l’uniformité d’aspect des deux faces. Cette modification est généralement moins poussée que dans le cas du satinage.

Papier bible : Papier mince pour impression, très opaque, sans pâte mécanique, de bonne résistance aux manipulations et au vieillissement.

Papier pour billets de banque : Papier à la fois de sécurité et infalsifiable, durable, convenant à l’impression en  couleurs, et de haute résistance au maniement et au pliage.

Papier de chiffon : Papier fabriqué à partir de pâte contenant une certaine proportion de pâte de chiffon. La proportion minimale requise pour que le papier puisse être dénommé «de chiffon» varie selon les pays.

Papier pur chiffon : Papier fait entièrement de pâte de chiffon (La définition figurant dans la norme ISO est complétée comme suit : « … mais pouvant cependant contenir accidentellement une petite quantité d’autres fibres ».)

Papier contrecollé : Papier obtenu par le contrecollage de deux papiers ou plus, de composition identique ou différente.

Papier couché : Se dit d’un papier revêtu d’une couche mate ou brillante permettant une meilleure impression.

Papier (ou carton) frictionné : Papier ou carton dont une face a été rendue unie et brillante par séchage au contact d’un cylindre de métal poli dûment chauffé faisant partie de la sécherie de la machine à papier. L’autre face du papier ou du
carton reste relativement rugueuse.

Papier Ignifugé : Papier ou carton ayant subi un traitement tendant à supprimer, diminuer ou retarder sensiblement la pyrolyse ou la combustion.

Papier infalsifiable : Papier doté de caractéristiques propres à révéler les falsifications ou tentatives de falsifications.

Papier ingraissable : Papier sans bois résistant à la pénétration des corps gras, écru, blanc ou coloré. Cette résistance est obtenue par tout traitement, à l’exception de celui à l’acide sulfurique.

Papier (ou carton) multicouche : Papier ou carton constitués de plus de trois couches fibreuses unies entre elles en cours de fabrication à l’état humide, sans adhésif. Deux de ces couches ou plus peuvent être de même composition. Dans certains pays, on utilise également dans le même sens le terme « multiplex» ou « multiplis », le produit fini pouvant être obtenu par contrecollage de plus de trois feuilles sèches.

Papier (ou carton) paraffiné : Papier ou carton imprégnés ou enduits de paraffine ou de cires diverses. Papier (ou carton) pour l’emballage des aliments congelés et surgelés, c’est-à-dire sans contact : Papier ou carton ayant une résistance mécanique élevée aux températures normales et basses et à une humidité élevée, aptes à être transformés en matériaux d’emballage pour le stockage d’aliments congelés ou surgelés déjà protégés. C’est-à-dire avec contact direct : Papier ou carton ne contenant aucun produit de nature à altérer et à contaminer les aliments, ayant une résistance mécanique élevée aux températures normales et basses, aptes à subir une transformation ultérieure pour la fabrication de matériaux d’emballage possédant les caractéristiques voulues, telles que résistance à la pénétration des corps gras, imperméabilité à la vapeur d’eau, et permettant une fermeture étanche.

Papier satiné : Papier qui a été soumis à un calandrage poussé dans une supercalandre en vue de lui donner une surface plus unie et plus brillante que celle du papier apprêté.

Papier de sécurité : Papier doté d’éléments d’identification destinés à empêcher la contrefaçon.

Papier sulfurisé véritable : Papier ayant été modifié par l’action de l’acide sulfurique. Ce traitement lui donne une texture continue, une dureté de surface plus grande et une résistance élevée à la pénétration des liquides organiques en
général, et en particulier des corps gras, huiles et graisses. Cette structure donne également au papier une résistance à la désagrégation par l’eau même bouillante.

Papier surfacé : Papier ayant reçu une enduction destinée à améliorer ses caractéristiques de surface.

Papier surglacé : Papier ayant un taux de charge supérieur à 20 %, et fortement calandré en vue de lui donner un état de surface permettant, entre autres, l’impression au moyen de clichés tramés fins.

Papier wc : Se trouve au même endroit dans une imprimerie, que dans n’importe quelle autre entreprise.

Paquetage : mise en paquets des imprimés pour la livraison.

Parangonnage : Action qui consiste à disposer, dans une même ligne, des caractères d’oeil ou de corps différents, mais  alignés sur une même ligne de base.

Passe : La passe est la quantité de feuilles (prévues ou à prévoir) qui seront perdues suite aux essais, réglages, tâches ou mauvaises impressions.

Pavé : Suite de lignes de texte composé délimitée par des blancs (pavé de texte).

PDF (Portable Document File) : Format d’enregistrement des fichiers reconnu par tous les ordinateurs. Le PDF permet de sécuriser les échanges et le traitement, quel que soit l’environnement informatique. Dénommé aussi (Putain De Fichier) bête noire de la plupart des graphistes …

Peluchage : Décollement de particules de la couche du papier qui subissent un arrachage et qui adhèrent à la forme imprimante.

Perforage : Façonnage consistant à réaliser des trous plus ou moins gros à l’aide d’un outil. Perforation pour classeur, microperforation par filet coupant pour prédécoupe.

Pétouille : Petit artefact indésirable sur le film, la plaque ou le papier.

Photocomposition : Toute méthode de composition.

Photogravure :Traitement des photos pour leur impression en offset.

Pica : Voir point. Piqûre à cheval : Procédé dans lequel des feuilles pliées encartées les unes dans les autres sont maintenues par une ou deux agrafes métalliques insérées dans le pli du dos.

Piqûre à plat (dite « Polké ») : Procédé dans lequel des feuillets assemblés sont maintenus par des agrafes. On utilise rarement ce procédé quand il s’agit de cahiers ; une fois l’opération de piquage terminée, les volumes sont toujours brochés.

Pitch : Également appelé « pas de masque », il représente l’une des caractéristiques fondamentales d’un moniteur car il révèle sa résolution optique. Distance qui sépare chaque point d’une couleur élémentaire (rouge, vert ou bleu) du  suivant. Plus cette distance est faible, plus les détails seront visibles.

Pixel : Les images numériques sont composées de pixels ayant chacun un ton ou une couleur spécifique.

Plaque : Support photosensible utilisé en imprimerie offset pour le transfert de l’image sur le blanchet.

Plaquette : Petit imprimé de peu de pages; de nos jours on parle plutôt de brochure.

Plastifier ou Laminer : Recouvrir à l’aide d’une pellicule transparente adhésive tout document. Cette méthode permet de protéger le document et de lui donner différents aspects de finition, mat, satiné ou brillant. Pour des utilisations en intérieur ou extérieur.

Plastifier à chaud ou Encapsuler : Le film à chaud (ou thermique) est un complexe polyester/copolymère réactivé au contact des rouleaux chauffants et appliqué par pression sur le document. Cette technique consiste à appliquer simultanément un film sur les deux faces de l’impression, avec ou sans débord, pour une étanchéité contre les intempéries, l’humidité, les graffitis.

Plastifier à froid : Le film à froid (ou de contact) comporte une face adhésive appliquée sur l’image par pression. Ces films peuvent être de composition diverse : PVC, polyester,polycarbonate pour couvrir toutes les applications. La pellicule transparente adhésive adhère par simple pression. Possibilité de plastifier uniquement le recto. La plastification à froid permet de recouvrir des surfaces ne permettant pas une augmentation de température.

Plats : Cartons formant la couverture d’un livre relié et sur lesquels est appliquée la matière de recouvrement : cuir, toile, papier marbré, etc. On appelle contreplat le verso d’un plat. Pli croisé : Pliage à deux plis perpendiculaires
constituant un huit pages.

Pli portefeuille : Pliage à trois plis parallèles permettant le repli des deux feuillets extérieurs vers le pli central intérieur.

PLV : Publicité sur le Lieu de Vente.

Poinçon : Barre métallique comportant à son extrémité le dessin original d’un caractère. Sers à réaliser la matrice dans laquelle seront fondus les caractères d’imprimerie.

Point : Dit point Didot en Europe, point Pica en Grande-Bretagne et aux États Unis. C’est l’unité de mesure typographique. En France et en Europe (à l’exclusion de la Grande-Bretagne), il vaut 0,3759 mm. Son multiple : 12 points est appelé douze ou encore cicéro : il mesure 4,15 mm. Aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, le point Pica mesure 0,351 mm. Son multiple : 12 points, appelé pica, mesure 4,21 mm.

Point de trame : Élément de base d’une image de forme ronde ou carrée et de surface variable.

Police : Ensemble des caractères (lettres et signes) d’un même corps, de même graisse et de même style, nécessaires à la composition typographique.

Polychromie : Impression en plusieurs couleurs superposées ou juxtaposées, réalisée en tons directs.

Pop-up : Produit imprimé dont l’ouverture déclenche la saillie de parties spécialement découpées et collées.

Pose : Un ou plusieurs exemplaires imprimés simultanément sur la même feuille.

Positif : Caractéristique d’un phototype, sur lequel les densités optiques varient dans le même sens que celles de l’original.

Postscript : Langage informatique de description de page, permettant de faire la liaison entrent les ordinateurs et les unités de sortie. Pourcentage de tramé (valeur de trame) :

  • sur un phototype tramé de valeur uniforme, rapport de la surface des zones opaques à la surface totale de l’image ;
  • sur une impression tramée uniforme, rapport de la surface des zones encrées à la surface totale de l’image.

Pré-presse : Toutes les opérations préparatoires à l’impression : mise en page des textes, photogravure, copie des plaques offset. Présentation en continu (formulaire en continu) : «Imprimés» de très grande longueur, pliés en accordéon (jusqu’à 3 000 volets) et destinés à être utilisés sur machines mécanographiques ou sur imprimantes d’ordinateurs.

Présentation à la française : Disposition dans laquelle le sens de lecture est parallèle à la petite dimension du format fini.

Présentation à l’italienne : Disposition dans laquelle le sens de lecture est parallèle à la grande dimension du format fini.

Prétirage : Tirage à une quantité limitée d’exemplaires non définitifs.

Prise de pince : En impression, bande de papier non imprimable, nécessaire pour que les pinces de la presse puissent prendre les feuilles.

Impressions & finitions

Qualité garantie

Nos équipes d’imprimeurs spécialisés vous garantissent une qualité permanente pour l’impression de tous vos documents. EN SAVOIR +

Façonnage et finitions

Chez Diazo, nous pouvons réaliser tous les façonnages et toutes les finitions que vous souhaitez pour vos impressions. Notre palette de possibilités est très large afin de répondre à l’ensemble de vos besoins. EN SAVOIR +